Chi Nei Tsang

Le massage du ventre ou Chi Nei Tsang désintoxique et fortifie le corps, facilite la digestion émotionnelle et permet l’évolution vers un meilleur soi. C’est également une aide aux problèmes posturaux qui résultent de déséquilibres viscéraux.

Siège de nos émotions, réceptacle de nos souvenirs (notamment d’enfance), mais aussi organe au fonctionnement indépendant, notre ventre est le reflet de notre état psychique. 

 Pour les anciens taoïstes, le libre passage de l’énergie vitale à travers et autour de nos organes est essentiel pour une vie heureuse et bien remplie. C’est pourquoi les taoïstes ont développé le Chi Nei Tsang (CNT), massage des organes, afin de maintenir et d’entretenir une bonne santé. Maître Mantak Chia a codifié cette pratique et l’a introduite avec l’aide de Marga VIANU en Occident.  Le Chi Nei Tsang consiste à dégager et à libérer les « énergies perverses prisonnières dans le corps ». Ces énergies ou « vents » pervers, peuvent affaiblir le système nerveux et les organes internes et perturber l’énergie émotionnelle. Dans la philosophie taoïste, on apprend en effet à « recycler ses déchets » en les isolant les uns des autres, et à s’en débarrasser avant qu’ils ne viennent « polluer » le cerveau. Ces émotions négatives sont réparties dans les différents organes de l’abdomen :  soucis et rumination se logent dans la rate, le pancréas et l’estomac. La tristesse et la dépression sont nichées dans les poumons. Les peurs, les phobies et les traumatismes se cachent dans les reins, et enfin la jalousie, la frustration et la colère dans le foie. Lors d’une séance de Chi Nei Tsang, le praticien va donc s’appliquer à libérer ces énergies négatives, mais aussi et surtout à pratiquer un « rééquilibrage » de ces émotions, qui sont indissociables de leurs pendants « positifs » : soucis / réceptivité, tristesse / courage, peur /calme, etc.   La pratique du Chi Nei Tsang se fait habillé sur une table de massage. Le nombre de séance dépendra des besoins de chacun.